Etretat

Je n’avais encore jamais mis les pieds à Etretat. Alors lorsque nous avons souhaité nous offrir deux jours à quelques heures de route de la maison j’en ai profité pour glisser cette idée. C’est ainsi qu’une fin de semaine en septembre, juste avant le week-end, nous nous sommes retrouvés le soir face à la mer, au soleil couchant, la ville d’Etretat dans le dos.

J’ai tout de suite été sous le charme de cette petite ville enclavée et comme protégée par ces magnifiques falaises. Et il me restera de ce moment, en plus de ces clichés, le souvenir du bruit des vagues faisant rouler les galets de la plage.

Be the first to reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *